Je calfeutre portes et fenêtres

Le calfeutrement des fenêtres, avec des joints et la mise en place d’un rideau épais, peut permettre de réaliser une économie d’énergie évaluée en moyenne à 5 % en habitation collective, et à 8 % en habitation individuelle.

Je vérifie en début de saison fraîche que les montants des portes et fenêtres extérieures ne laissent pas passer de courants d’air. J’utilise des joints d’étanchéité ou de la mousse isolante pour boucher les interstices des murs.

Il est aussi possible de placer des boudins en bas de portes pour éviter que l’air ne passe par-dessous.

Je n’oublie pas de nettoyer les trous de ventilation et je ne les bouche pas, cela pourrait engendrer des problèmes importants d’humidité.

Si les pièces chauffées ne sont pas fermées hermétiquement, le chauffage devra produire davantage de chaleur en consommant plus d’énergie pour atteindre la température souhaitée.

Partager
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Découvrez aussi ...